Bretagne. Reprise timide des affaires attendue en 2013

Nombre d'entreprises à reprendre en BretagneUn baromètre fiable

Fin 2012, 1 409 chefs d’entreprise, représentant 153 576 salariés, ont répondu à l’enquête annuelle de l’unité de la Banque de France en Bretagne sur leurs résultats 2012 et leurs perspectives pour 2013. Cet échantillon représente plus de 50 % des effectifs de salariés de la région, dans l’industrie, le bâtiment et les travaux publics, et les services marchands aux entreprises. Le constat est clair et confirme « le net ralentissement de l’activité observé en 2012 ». Chiffre d’affaires, effectifs et investissements sont globalement à la baisse sauf dans les entreprises de services. Pour 2013, les entreprises, qui ont privilégié l’épargne, guettent les signaux d’une légère reprise pour réinvestir.

Industrie : rebond de l’export

Après une année 2012 plombée par les difficultés du secteur automobile, en 2013, le chiffre d’affaires global des entreprises industrielles devrait repartir à la hausse. L’agroalimentaire, la construction navale et les équipementiers électriques tablent sur un rebond de leurs exportations et de leurs investissements qui n’aura, malheureusement, pas d’incidence sur les effectifs. Le nombre de salariés dans l’automobile devrait baisser de 4,1 %.

Informatique et nettoyage optimistes

Dans les services marchands aux entreprises, l’informatique (+ 8,9 %) et le nettoyage (+ 3,3 %) sont optimistes, avec, à la clé, une hausse des effectifs (+3,4 % dans l’informatique et + 1,8 % dans le nettoyage). En revanche, les entreprises de transport envisagent de préserver leur rentabilité en diminuant fortement leurs investissements (- 15,9 %) et en réduisant légèrement leurs effectifs (- 1 %). Le secteur de l’ingénierie et des études techniques envisage une baisse d’activité de 6,2 %, accompagnée d’une diminution des effectifs de 5,4 %.

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.