Du pape Benoît XVI

Benoît XVILe 11 février dernier, le pape Benoît XVI a annoncé sa décision de renoncer à sa charge de pontife suprême. Il a précisé qu’il prenait cette décision en conscience et en toute liberté, ce qui est évidemment une condition canonique de validité, en invoquant le motif qu’il ne se sentait plus en état de santé suffisant pour exercer correctement la charge du gouvernement de l’Église. Il a décrété, dans l’annonce même qu’il faisait en consistoire, que sa décision prenait effet le 28 février à 20 heures. Décision éminemment souveraine dont il n’a à rendre compte à nulle autre autorité sur la terre : c’est de lui-même qu’il a décidé de la fin de sa charge et du moment précis de cette fin. Motu proprio , c’est le cas de le dire.

Le jour où ce numéro de la Nouvelle Revue universelle arrivera à ses lecteurs, ce sera chose faite. Les cardinaux électeurs auront été convoqués en conclave. Ce qui laisse présager que l’Église aura un nouveau pape pour la fête de Pâques, calcul qu’a incontestablement dû prévoir Benoît XVI. Lui se retirera dans la prière. Les rares précédents d’une telle renonciation n’avaient pas la qualité de l’acte qu’a posé Benoît XVI, en toute lucidité.

Tout a été dit sur ce geste exceptionnel. Le monde, même incrédule, en a été stupéfait. Les sociétés modernes, où la lutte pour le pouvoir est la règle absolue, sont mises devant un fait qui les surpasse. C’est une telle leçon d’humilité qu’elle leur est incompréhensible, sauf à reconnaître qu’il y a là une grandeur d’un autre ordre et qui leur échappe. Aussi a-t-elle été saluée dans le monde entier et par toutes les autorités constituées,religieuses et politiques. Il ne s’est trouvé malheureusement que le seul président de la République française pour s’être permis un propos déplacé où ne s’exprime que la niaiserie de l’individu. Jamais François Mitterrand n’aurait parlé ainsi. L’anticléricalisme bourgeois est tombé bien bas.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.