Refondation de l’école : la majorité confirme son renoncement sur langues régionales

Bretagne historique à 5 départementsLu sur le blog du député Marc Le Fur :

« On savait déjà que le Président Hollande renonçait à ratifier la charte européenne des langues régionales –  engagement n°56 du candidat socialiste lors de la campagne présidentielle. En plus, lors de l’examen du texte sur la refondation de l’école, son gouvernement a rejeté hier tous mes amendements sur la place des langues régionales à l’école. En rejetant ces amendements présentés avec mes collègues Patrick Hetzel, Alain Marc, Frédéric Reiss et Sophie Rohfritsch et issus d’une concertation avec le monde associatif, la gauche a retrouvé les accents du jacobinisme que l’on croyait révolu.» déclare le Député Marc LE FUR. Celui-ci souligne qu’  « il était  indispensable, dans ce texte, définissant les grands axes de notre système éducatif, dont on dit qu’il est fondateur, que des objectifs précis soit fixés concernant les langues régionales. »

Pour le Vice-président de l’assemblée Nationale, « c’est une occasion manquée par le gouvernement alors que le parlement avait  l’occasion de faire progresser le régime juridique des langues régionales, comme cela avait été fait en 2008 à l’occasion de la révision constitutionnelle ».

«  Tout le travail fait avec les associations a été refusé par la majorité, et avec le renoncement sur la Charte, c’est une série de mauvaises nouvelles pour langues régionales » ajoute Marc LE FUR, qui souligne qu’ « il n’y aura pas, dans ce quinquennat d’autre texte qui permettra de développer une vision concrète et cohérente du rapport entre les langues régionales et l’éducation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.