Thetis. Les énergies marines en congrès international à Brest

Dans une optique d’autonomie énergétique, la Bretagne et à fortiori la France, doivent pouvoir suivre toutes les pistes exploitables, écologiquement pertinentes et donc, en premier lieu, les énergies marines. Ainsi, et c’est heureux, la Bretagne et tout particulièrement Brest, a décidé de porter terre d’accueil pour ces Energies Marines Renouvelables (EMR).

Dans cet optique, de nombreuses avancées peuvent être constatées :

Brest est aujourd’hui le siège de l’institut d’excellence France Énergies Marines. En matière de formation, un master a été lancé par l’Ensta Bretagne. DCNS a elle-même installé un incubateur EMR à Brest et a assemblé le prototype d’hydrolienne destinée à Paimpol- Bréhat. L’entreprise assemblera aussi le prototype d’éolienne flottante Windflo qui devrait être testée à Groix. C’est aussi dans le Fromveur que doit être testée l’hydrolienne Sabella. Et c’est sur le polder, à Brest, que sont espérées des activités industrielles, dans un premier temps plutôt les fondations d’un marché pour de l’éolien posé.

On pourra donc aller voir les 170 exposants et étudier cette énergie marine, certainement source de nombreux bienfaits pour les économies françaises et bretonnes.

Thetis

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.