Nantes : Joyeuse manif’ des opposants au projet de loi Taubira

« Hollande, ta loi on n’en veut pas ! » Dans un joyeux concert de sifflets et de cornes de brume, plus d’un millier de manifestants ont parcouru jeudi soir les rues du centre-ville de Nantes pour dénoncer le projet de loi sur le mariage homosexuel.

Répondant à l’appel de la Manif pour tous, une foule nombreuse s’était donnée rendez-vous jeudi en début de soirée place Viarme. A pied, en vélo, voire en trottinette, les manifestants – en majorité très jeunes –  ont ensuite gagné le monument des 50 otages, situé en face de la préfecture, après un parcours au cœur de la cité des Ducs et un passage symbolique devant la mairie chère à Jean-Marc Ayrault.

Il est d’ailleurs à noter que si, lors de cette soirée, les oreilles de François Hollande et de Christiane Taubira ont dû siffler, l’ancien maire de Nantes fut par contre superbement ignoré par les manifestants. « Preuve, s’il en était encore besoin, de son insignifiance dans la direction actuelle de la France »,  n’a pas  manqué de remarquer un Nantais un tantinet goguenard…

Arrivée devant le monument des 50 otages, symbole de la Résistance, les opposants au projet de loi ont procédé à l’enterrement de Marianne, symbolisant par ce geste la démocratie bafouée par le Gouvernement. Après une vibrante Marseillaise, la foule s’est dispersée dans le calme.

Signe d’une radicalisation certaine des partisans du projet de loi Taubira désormais minoritaires – selon un récent sondage BVA 57% des Français sont opposés au mariage homosexuel -, deux militants LGBT ont été interpellés par la police alors qu’ils essayaient, en compagnie de quelques comparses, de contourner les forces de l’ordre pour en découdre. Un comportement agressif inquiétant, qui contrastait avec le calme affiché par les participants de la Manif’ pour tous.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.