[Histoire de Bretagne] VANNES (comté de), ou BROÉREC

Ancien pays des Vénètes, puis colonie romaine, devenu royaume pendant l’immigration bretonne, le Bro Waroc (plus tard Bro-Érec) tire son nom d’un de ses premiers chefs, Waroc (vers 510) dont le domaine s’étendait de l’Ellé à la Vilaine. Waroc se signale en 578 en combattant le roi Childéric, comme l’avaient fait ses prédécesseurs avec les Francs. Devenu comté, suivant la terminologie carolingienne, le Broérec fait partie avec ceux de Nantes et de Rennes de la marche de Bretagne, mais les rivalités ne cessent de s’exprimer qu’après leur réunion par Alain le Grand (877) au sein d’un royaume qui devient le duché de Bretagne, sous Alain Barbetorte (937). Le comté de Vannes tombe par héritage dans le domaine ducal et disparaît en tant que tel au XIIe siècle, mais il conserve son évêché et ses grandes divisions jusqu’à la Révolution. Il comprend les trois baronnies de Rieux, Malestroit et Lanvaux (éteinte au XVe siècle) et les châtellenies d’Auray et Quiberon, Largoët (la plus vaste avec 30 paroisses), Hennebont et Nostang, Muzillac, ainsi que les domaines ecclésiastiques de Vannes (regaire), Redon et Rhuys. Le Porhoët (Ploërmel) n’en fait pas partie.

•   Villes : Arradon, Auray, Baud, Bubry, Carnac, Elven, Grand-Champ, Guémené, Hennebont, La Trinité-sur-Mer, Locminé, Lorient, Malestroit, Muzillac, Nostang, Noyal-Muzillac, Péaule,
Pleucadeuc, Plouay, Pluvigner, Questembert, Quiberon, Rochefort, Sarzeau, Sulniac, Surzur, Saint-Avé, Theix.
Belles coiffes de Bretagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.