Un passionnant roman pour les longues soirées d’hiver

Fortuné du Boisgobey,  L’Enragé
 
Fortuné Hippolyte Auguste Abraham-Dubois, dit Fortuné du Boisgobey, né à Granville le 11 septembre 1821 et mort en février 1891 à Paris, est un auteur français de romans judiciaires et policiers (« Le Pouce Crochu » , « Le Crime de l’Omnibus » , « Le Collier d’Acier »….), mais aussi d’intéressants romans historiques (« Le demi-Monde sous la Terreur », Les Collets Noirs » …), ainsi que quelques récits de voyage (« Du Rhin au Nil » ). Au total plus de 80 titres.

A qui vont échoir les 900 000 livres de Marie-Rose Hérel, la Marquise de Carolles, qui vient de mourir, veuve et sans héritier, en son hôtel de la rue Saint-Jean, dans la Granville de la fin 1793 ? Encore faudrait-il qu’on sache où elle a pu cacher pareille somme, se demandent les trois cousins assemblés à son chevet, qui ignorent tout du mystérieux passé de celle dont ils convoitent l’héritage. Le secret du trésor de Marie-Rose est enfoui dans un scapulaire de drap rouge, noué autour du cou de la morte. Il sera remis la nuit même du décès, selon les dernières volontés de la défunte, à une personne qui par malheur, en ignore le contenu… Ce fabuleux testament va devenir l’enjeu d’une ahurissante course-poursuite dans laquelle sont impliqués Denise, jeune brigande vendéenne, l’officier d’artillerie républicain René la Briantais, chargé de défendre Granville assiégée, le comte Guy de Paramé, soldat royaliste au service du général Henri de La Rochejaquelein, et Thomas Laîné, un ardent sans-culotte, président du club révolutionnaire de Granville. Une trépidante histoire d’honneur, d’amitié virile et de cupidité sordide, va se développer dans une trame historique mouvementée, celle des combats impitoyables qui opposent, dans tout l’Ouest de la France, les Chouans, paysans courageux au service de Dieu et du Roi, aux « Bleus » envoyés par la Convention pour défendre la République.

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.