Art contemporain : Guingamp Communauté dépense 30 000€ pour …quinze blocs rouges !

Dans le cadre du 1% artistique, la communauté de communes de Guingamp a souhaité agrémenter son nouvel espace sportif par une sculpture : et c’est « l’artiste » contemporain Jean-Christophe Nourisson qui a été sélectionné, parmi 15 dossiers envoyés.
Sa réalisation ? Quinze blocs rouges, appelés « structures praticables » ressemblant vaguement à des sièges, disposés ça et là à côté du gymnase et que ce sculpteur a baptisé « d’une place à l’autre ».  Pour ce massacre visuel et esthétique, c’est un chèque de 30 000€ qui a été attribué par Guingamp Communauté.  Marie-Agnès Pogam, chargé de la culture et du patrimoine de la collectivité explique toute honte bue qu’il fallait « marquer à la fois son soutien à la création contemporaine et offrir au plus grand nombre un contact avec une oeuvre d’art prenant place dans un site accessible à tous. »
Jean-Christophe Nourisson a également « marqué » son territoire, en installant à l’entrée du gymnase une peinture dans un cadre sous verre intitulée « Résidu » (voir ci-dessous un des « résidus »)

pierre4

Entre un gymnase à 7 millions d’euros dont les formes et couleurs semblent sortir tout droit de l’ex-Union soviétique et 15 sièges rouges baptisés « oeuvre d’art » à 30 000€, il n’est pas certain que les contribuables du coin  apprécient à leur juste valeur les priorités architecturales et artistiques des socialistes qui dirigent  Guingamp Communauté. Comble de l’ironie, le journal « l’Echo de l’Armor et de l’Argoat », qui se fait également  écho de cette dépense, consacre l’article voisin à la collecte de jeux et de jouets au profit des Restos du Coeur pour les distributions de Noël.

Source de l’article : Breizh-Info.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.