Commémoration des Noyades de Nantes, 17 Novembre 2013

Commémoration Noyades de Nantes 2013Comme a son habitude, depuis plus de dix ans (sauf une année), le Souvenir Chouan de Bretagne a organisé sa réunion annuelle pour la Mémoire des Victimes des Noyades qui furent impitoyablement condamnées à la mort par immersion, évènement presque anecdotique – oui, les noyades – ce qui est maintenant considéré comme un crime par la S.P.A. pour les petits chats que l’on noie !

Autres temps, autres moeurs.

Cette journée commençait par la messe traditionnelle célébrée en l’église Saint Clément. Le célébrant annonça brièvement cette Commémoration, comme il annonça d’autres choses (remises de tracts etc…) alors que ses frères prêtres avaient été noyés comme de vulgaires chatons 220 ans plus tôt et traça son homélie sur le Purgatoire. Il aurait pu « embrayer » sur le purgatoire de ces malheureux dans leurs sapines où l’eau montait jusqu’à les noyer ?

Le second rendez-vous était proposé à l’église Sainte Croix qui fut, dès le 16 novembre 1793 le siège du club Vincent la Montagne, trop à l’étroit dans l’église Saint Vincent (actuel restaurant « Les Petits Saints). Le célébrant, le Père Yann Vignon, par son mot d’accueil, rappela les faits qui se déroulèrent dans son église en 1793 et la Noyade de 90 prêtres annoncée depuis  la chaire. Il donna une homélie d’une rare vigueur établissant un vrai paralèlle entre 1793 et 2013 et ses persécutions religieuses. Citant en particulier la critique faite au Père Vandenbeusch: »On l’avair prévenu » ; alors qu’il ne remplissait que son devoir sacerdotal, comme le firent les prêtres qui accompagnèrent leurs paroissiens, il y a 220 ans, et furent tués pour cela. Remarquable homélie dont la publication sera faite dans La Revue de décembre. Prière Universelle: évocations des Martyrs de la Foi. Memento des défunts, pour les victimes de la Révolution et les prêtres morts il y a 220 ans. Dernière annonce avant la bénédiction finale, de l’exposé qui allait être fait après le chant de sortie, du « Jeté de Gerbe » en Loire et de la conférence donnée par le Professeur Thierry Piel.

Source et suite de l’article

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.