Promenade au Pays de La Rochejaquelein

Je viens de rentrer, le nez rougi par l’air vif du bocage – et non par le Beaujolais nouveau servi ce midi – ravi de la belle promenade que Richard nous a une fois de plus concoctée. J’en ai rapporté, à mes chaussures un peu de boue de ces vieux chemins creux pleins d’histoires, et à ma mémoire des récits de la Grand’Guerre de Vendée qui se dissiperaient si personne n’était là pour leur redonner vie… 

Source et suite de l’article

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.