[Exclusif] Une enquête détaillée sur l’intrusion de la théorie du genre à l’école

Théorie du GenreAlors que la question de l’enseignement de la théorie du genre à l’école a été très débattue, et contestée par de nombreux parents d’élèves inquiets dans toute la France, alors que le gouvernement ainsi que ses relais médiatiques subventionnés ont établi et déclaré à qui voulait l’entendre qu’il ne s’agissait que de rumeurs, Christophe Varnier, un opposant à cet enseignement, a enquêté et livre aujourd’hui une synthèse de son enquête sur un sujet de société fondamental pour comprendre la vie, la nature, l’être humain.
Son enquête, disponible en téléchargement exclusif sur le site www.breizh-info.com répond à plusieurs questions que de nombreux citoyens se posent encore aujourd’hui et revient sur les éléments qui ont conduit à l’introduction de ce débat et de ce scandale en France :

 – Qu’est-ce que la théorie du genre? Qui sont ses fondateurs? Qui sont ses promoteurs en France, en Europe, à l’international?

 – Les déclarations et actions de M Peillon et de Mme Vallaud-Belkacem depuis 2008, et leur changement apparent de discours depuis début 2014.

 – L’Intrusion de la théorie du genre dans les crèches, les écoles et les universités depuis 2010 jusqu’à aujourd’hui. Décisions législatives qui vont les renforcer.

 – Ses relations avec la loi Taubira sur le mariage

– La puissance et l’omniprésence du lobby LGBT

– Les conséquences sociales, juridiques, libertaires, bioéthiques et sur la santé mentale

– Webographie

Une enquête complète qui a le mérite d’être une synthèse claire et précise du débat qui a enflammé récemment la France. Un débat qui est loin d’être terminé,  cette théorie ayant toujours, quoi qu’ils en disent, les faveurs de nombreux membres du gouvernement.

Téléchargez l’enquête exclusive ici

Source et suite de l’article sur Breizh Info.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.