Dégradations de lieux de culte : l’ADN a permis de retrouver l’auteur présumé

Christianophobie en BretagneMardi 25 mars, un homme a été interpellé et placé en garde à vue. Il a reconnu être à l’origine de 15 actes de vandalisme sur des lieux de cultes dans le Morbihan. Ces dégradations qui ne s’accompagnaient pas de vol, ont été commis entre mars 2013 et janvier 2014. L’homme a été confondu par son ADN.

Durant plusieurs mois, des édifices et des symboles religieux ont été vandalisés dans le pays de Pontivy (56) que ce soit à Bubry, Bieuzy-les-eaux, Plouay, Villeneuve-Jacquenot, Melron, Languidic ou d’autres communes avoisinantes. Tous les maires avaient porté plainte.

Confondu par son ADN

Mardi matin un homme de 34 ans a été interpellé chez lui dans le Morbihan, puis placé en garde à vue. Il a été relâché en fin de journée. Lors de sa garde à vue, cet homme a reconnu 15 des 19 faits de dégradations.

Il avait déjà été interpellé dans le cadre de cette affaire et son ADN prélevée. C’est son ADN qui a été retrouvée sur les derniers scènes de dégradation, d’où cette nouvelle interpellation.

L’auteur présumé des faits sera reconvoqué devant la justice ultérieurement.

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.