50 ans d’innovations industrielles en Bretagne

image2
Il y a des entreprises que les Bretons considèrent un peu comme un patrimoine régional. Le fabricant de cosmétiques Yves Rocher n’a jamais renié ses origines bretonnes et le cœur et l’esprit de l’entreprise sont toujours implantés à la Gacilly, dans le Morbihan. La marque de vêtements de sports bretonne Kana Beach a connu son heure de gloire dans les années 1990 et 2000. Après sa mise en liquidation judiciaire, nombre de Bretons se sont réjouis de la voir reprise par une autre entreprise régionale. Même l’Euro, utilisé d’un bout à l’autre de l’Europe, est un peu breton : l’imprimeur Oberthur, lui aussi breton, conçoit et produit des billets de banque, dont la coupure de 5 euros. Mais Oberthur Fiduciaire, dont les usines sont implantées à Rennes, illustre aussi une tendance inéluctable de la Bretagne depuis cinq décennies : le recours massif aux technologies dans les objets du quotidien, dont une partie non négligeable est « Made in Breizh ». Comme l’explique (1) Thomas Savare, directeur général d’Oberthur Fiduciaire : « l’impression fiduciaire et de sécurité est une activité industrielle à très fort contenu technologique. […] Ce sont de véritables condensés de technologie et le fruit d’une innovation permanente. »

Appartenant au trio de tête mondial de l’impression fiduciaire, 30 ans après sa reprise par la famille Savare alors que l’entreprise était au bord du gouffre, Oberthur Fiduciaire pourrait illustrer à elle seule cette renaissance de la Bretagne sur la base des nouvelles technologies. Plus aucun breton n’est surpris de voir la plus à l’Ouest des régions françaises cultiver les technologies comme les choux autrefois. De technopoles en pépinières de start-up innovantes, la Bretagne poursuit sa reconversion vers les nouvelles technologies, entamées il y a déjà longtemps.

Source et suite de l’article

Une réflexion sur “50 ans d’innovations industrielles en Bretagne

  • 19 avril 2014 à 18 h 43 min
    Permalien

    bonsoir

    tes bien l article

    cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.