Les enfants des écoles apprennent des cantiques bretons

Cantique bretonLors du lancement du Projet Missionnaire breton proposé par le Diocèse de Vannes et la Commission pour la Pastorale du Breton (en relation avec les autres services diocésains), il a été question d’un travail de fond auprès des enfants des écoles bilingues. Des travaux sont en cours au niveau de l’approche catéchétique, mais parmi les projets, il a été question de rassembler les enfants des écoles bilingues catholiques pour une journée où chaque classe interprétera le cantique du saint de leur paroisse, de l’école, ou d’une chapelle locale. La section bilingue de la DDEC56 a donc mis en place ce projet pastoral « Découvrir, raconter et prier les Saints de nos écoles », débouchant sur une journée qui sera certainement un succès sur plusieurs plans.

Ce 20 mai 2014 à Arradon, des ateliers seront aussi organisés, puis les enfants interpréteront leur cantique avant de chanter ensemble un cantique à Saint Yves, puis à Sainte Anne.

Plusieurs intérêts à cette action : non seulement, les enfants se réapproprient le patrimoine spirituel et culturel breton, enrayant ainsi la disparition de celui-ci, mais en plus, cela permet aux enfants de s’investir dans les pardons locaux en remettant en avant l’héritage précieux que sont ces cantiques et de leur faire découvrir l’histoire religieuse locale. En s’impliquant jeunes dans ces pardons, ils creusent un sillon et sèment le grain d’une évangélisation et d’une foi ancrée dans la culture bretonne. Nous ne sommes plus ainsi dans un folklore, dans une commémoration d’un passé qui se meurt, mais bien dans une dynamique d’avenir dont les pardons sont la source même de cette nouvelle évangélisation ! Il n’y a qu’à entendre les enfants chanter à nouveau ces cantiques chez eux ou lorsqu’on les croise pour se rendre compte que cette action, qui sera certainement à renouveler, apportera des fruits !

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.