[Tribune Libre] « Républicaine par obligation » : il n’est nulle obligation morale, Mme Boutin…

RoyalismeLa liste Force Vie de Mme Boutin, si elle n’a malheureusement pas fait de merveilles dans les scrutins, a donné l’occasion à Mme Boutin de donner cette belle tirade au monde médiatique : « « Vous savez, je suis une femme politique, la France est républicaine donc je suis obligée, dans mon temps de passage sur Terre, de respecter les codes qui régissent mon pays. Mais moi, je n’ai jamais assumé la mort de Louis XVI et celle de Marie-Antoinette. ». Discours de rallié à la Jacques Piou, Mme Boutin adhère donc au système républicain non pas par conviction profonde – fort heureusement -, mais plutôt par conformisme politique : Marianne est installé ; Marianne fait la loi ; Marianne souille la France, mais qu’importe, suivons la tout de même.

Ce discours desservira assurément sa cause : trop couarde pour les royalistes assumés, trop politique « incorrecte » pour les torquemada républicains (exemple Marianne). Mais de ces quelques mots ressortent ce grand malheur de notre ère, le principe – fantôche et grotesque – « d’obligation morale » de suivre le régime politique en place pour tenter de le faire changer, mais de l’intérieur. Nombre de personnalités brillantes et bien intentionnées s’y sont brisés car elles n’ont pas saisi, ou trop tard, que l’erreur n’était pas conséquence du régime mais bien intrinsèque.

Ainsi, vouloir parler de moralisation politique au sein d’une république ne peut qu’être ridicule, l’amoralité, l’arrivisme et l’égotisme y étant élevé au rang de vertu. Même Ministre, Mme Boutin n’aura pas fait évoluer d’un yota la balance de la pourriture morale de la république ! Le suffrage universel, la bureaucratie, le jacobinisme et la démagogie resteront intrinsèques au régime républicain et continueront, tant que la Gueuse trônera à la Première Magistrature Française, à plomber l’avenir de la France. S’il on aime la France, s’il on est profondément patriote, l’on ne peut que balayer cette hypocrite « obligation morale » et arborer, avec fierté, l’étendard fleurdelysé. « Et pendons la Gueuse« , comme disait nos chers aînés Camelots…

AD

Une réflexion sur “[Tribune Libre] « Républicaine par obligation » : il n’est nulle obligation morale, Mme Boutin…

  • 2 juin 2014 à 5 h 34 min
    Permalien

    bonjour

    Madame Boutin n a pas fait evoluer la situation, mais on peut comprendre, face a ce montre socialo- communiste et cette classe vermoulue qui dirige la FRANCE.
    il est evident que la noblesse et le s royalistes doivent influencer la politique de la FRANCE sur les actions a long terme!!!!!

    cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.