Paris 1794, Assassinats en série Place de la Nation

Caricature de Marianne en tête de mortExactement place du Trône – renversé selon les termes des révolutionnaires – actuelle Place de la Nation.

Depuis le 14 juin la guillotine y est installée et elle ne chôme pas. Depuis les dernières lois de la Convention les inculpés affluent de la France entière pour être « jugés » condamnés et exécutés. Si la Convention a voulu centraliser ses crimes, cela n’empêche pas qu’ils continuent en province et se surajoutent aux parisiens.

-19 juin : 16 exécutions

-20 juin, 37 exécutions,

-21 juin : 24 exécutions (16 habitants de Caussade (Tarn et Garonne), son curé, le juge de paix deux cordonniers, des journaliers, un commis etc…)

-le 22 juin: 14 exécutions (3 prêtres, des cultivateurs, des journaliers, 1 marchand de ruban etc…)

-le 23 juin: 18 exécutions (1 religieuse novice-23 ans- 1 prisonnier hongrois, 1 prêtre, 1 couturière, des paysans, 1 menuisier etc…)

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.