[Militantisme] La belle histoire du Camp Maxime Real del Sarte

CMRDS 2014Du 10 au 17 Août 2014 au Château d’Ailly se tiendra le traditionnel Camp d’Eté de l’Action Française, une nouvelle séance de formation intellectuelle et militante pour les jeunes royalistes de notre beau pays. « Le Libéralisme contre les libertés », thème de l’année, s’annonce passionnant et les listes d’intervenants potentiels seront, comme chaque année, à la hauteur de l’évènement : à l’heure de la sous-culture politique, du panurgisme et de l’avènement médiocratique, donner de la qualité politique aux jeunes français, voilà la belle mission du Camp Maxime Real Del Sarte.

Fondé en 1953, le Camp suivait l’axiome politique défini par Pierre Boutang : « Trop de mépris pour les syndicats étudiants. Leurs revendications sont souvent justifiées : la république a miné la France et les étudiants en particulier. Entrez dans les préoccupations pratiques des étudiants tout en faisant de la politique. Il faut inventer notre façon d’être d’AF. ». Etudiants, lycéens et jeunes professionnels trouvaient dès lors l’indispensable tremplin politique pour former leur intellect à la pensée royaliste d’Action Française.                                       

Depuis 60 ans maintenant, le CMRDS aura formé de nombreux jeunes français, et une grande partie des actuels cadres de la Restauration Nationale et du Centre Royaliste d’Action Française ont fourbi leurs armes en tant que chef de camp, en 1968 pour Hilaire de Crémiers, en 1976 pour Bernard Pascaud pour ne citer qu’eux. L’affluence, changeante pendant ces quelques décennies, sera marquée pendant les années 1987-1988 par la fameuse Génération Maurras, le creux du début des années 2000, la malheureuse opposition entre la direction 2009 du CMRDS et la direction du CRAF, et le magnifique cru 2013 qui aura vu près de 150 campeurs fouler les terres du Château d’Ailly. 

Le Camp se veut formateur politique, militant, intellectuel et physique. De nombreuses conférences ont été organisées pendant ces années, et toujours avec des intervenants de qualité : Michel Michel (sociologue), Alain Soral (écrivain), Maxence Héquard (écrivain), Frédéric Rouvillois (écrivain), Maître Olivier Pichon (Avocat) ou encore Axel Tisserand (philosophe et historien) s’y seront exprimés sur des sujets fort variés. Cercles d’études et  inévitables séances militantes (collages entre autres) forment ensuite le reste de la quadrature militante du CMRDS qui donne ainsi, aux intellects bien formés, les moyens d’avancer sur les voies abruptes du militantisme royaliste. Enfin, sport et convivialité finissent ainsi le tableau de présentation du Camp d’Eté de l’AF.

Une belle œuvre militante que ce Camp Maxime Real Del Sarte qui, en sus de rendre hommage au célèbre sculpteur royaliste, donne les clés de l’indépendance intellectuelle aux jeunes français qui le souhaitent. N’hésitez donc pas à vous y rendre, à inscrire les jeunes de votre entourage : donnez leur une véritable formation politique, patriote et royaliste !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.