Un film LGBT pour des élèves d’un lycée… catholique

Communiqué des AFC de Rennes :

« Mardi 14 Octobre 2014, le film « Pride » a été projeté à des élèves de terminale dans le cadre de cours d’anglais, au lycée Saint-Joseph de Bruz.

Ce film a reçu la « Queer Palm », grand prix LGBT du festival de Cannes 2014. Le fondateur de ce prix ne cache pas que le choix de ce film est un « geste politique fort ».

Par une lettre en date du 6 Octobre 2014, les enseignants d’Anglais et le directeur adjoint du lycée ont tenu à souligner, au propre comme au figuré, le caractère obligatoire d’assister à la projection de ce film, moyennant une participation de 4 euros.

Par ce communiqué, nous tenons à rappeler tout d’abord que l’école est le lieu où ne peuvent être cautionnées de telles actions militantes. Les parents sont les principaux éducateurs de leurs enfants et attendent de l’école qu’elle aide nos enfants à s’ancrer dans une vision de l’Homme, du couple et de l’altérité qui, plutôt que posée sur un mode de rivalité, comme le Gender et ce film la voient, soit une vision d’espérance et riche de sens.

Dans ce cadre, les parents peuvent et doivent faire jouer leur liberté de conscience et leur droit de retrait, le caractère « obligatoire » ici mis en avant va à l’encontre de cette liberté fondamentale. Il est à noter que, par la suite, aucun retour sur la projection n’a été faite en direction des parents.

Le lycée Saint Joseph est un établissement catholique. L’Enseignement Catholique a engagé une réflexion et un travail de confiance, de formation, qui permet un meilleur discernement de toutes les personnes qui œuvrent en son sein, sur les enjeux de la théorie de genre. L’école est un lieu pour apprendre, pour relever les défis de l’éducation dans la paix et dans un bon entendement, afin de construire vers le haut les jeunes qui lui sont confiés.

Cette confiance est aujourd’hui mise à mal et nous ne pouvons que constater que l’idéologie du genre s’insinue partout, y compris dans l’enseignement Catholique, avec ou sans « ABCD de l’égalité ». En tant que parents, en tant que mouvement ayant l’agrément éducation, nous refusons que nos enfants soient embrigadés dans cette idéologie, et nous ne pouvons nous empêcher de nous interroger sur les réelles motivations quant au choix de ce film. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.