Entretien sur le film sur le Génocide Vendéen

Le Courrier de l’Ouest publie le 12 janvier 2012 une entrevue avec Jim Morlino, le producteur du film The War of the Vendee, présenté ici lundi dernier. Extrait de cet article de Gabriel Boussonnière :

Le Courrier de l Ouest film Guerre de VendeePourquoi avez-vous fait ce film ?
Jim Morlino – J’ai fait ce film parce que cette histoire m’intéresse. En tant que défenseur de la vérité et catholique, j’ai été touché par la souffrance du peuple vendéen. N’importe qui ayant un minimum d’honnêteté intellectuelle ne peut être qu’intéressé par le fait qu’une population entière, face à une persécution sans nom, sacrifie sa vie pour ce en quoi elle croit […]

De quoi parle votre film précisément ?
J. M. – La Guerre de Vendée est une saga épique impliquant, pendant plusieurs années, des centaines de milliers de personnes sur un vaste territoire de l’Ouest de la France. Pour bien traiter le sujet, il faudrait faire un grand film dans les mêmes proportions. Moi, je me suis concentré sur les principaux événements de l’année 1793 […]

Que savent les Américains, et vous aussi, de la Guerre de Vendée ?
J. M. – Une grande majorité d’Américains, y compris les catholiques les plus cultivés, ne connaît pas le mot Vendée. Moi-même, je n’en avais pas entendu parler jusqu’à il y a un an environ. J’avais, comme la plupart des Américains, une vision assez vague de la Révolution française [NDLR : qu’il se rassure, il en va de même pour la plupart des Français]. Pour moi, 1789 était dans l’ensemble une bonne chose pour la France, sans ignorer qu’il y a eu des excès comme la Terreur. Mais le régime de la Terreur, c’est une colère d’enfant gâté comparé au carnage des Colonnes infernales.

Où a été tourné le film ?
J. M. – Le film a été réalisé dans les Etats du Connecticut et de New-York […]

Les 250 comédiens sont tous des enfants et des jeunes. Qui sont-ils ?
J. M. – Les acteurs ont de 4 à 20 ans. Ils sont issus des cercles des écoles catholiques du Connecticut et de New-York. Aucun d’eux n’est professionnel ou n’a suivi de formation de comédien, mais ils sont très crédibles et réalisent des performances épatantes.

Est-ce que ce film sortira aussi en salle ? Y aura-t-il une version française ?
J. M. – […] Peut-être pourra-t-on faire une projection limitée en salles chez vous en Vendée et en Bretagne. On met les bouchées doubles en ce moment pour sous-titrer les dialogues en français.

Quel est le budget de cette production ?
J. M. – Environ 50.000 dollars, mais presque la moitié du budget est passé dans la bande-son […] On va faire une première production de 5.000 DVD. On cherche un distributeur européen, mais en attendant, dès qu’il sera disponible, à la mi-février, nous le vendrons à moitié prix pour la France.

Le film sera en vente sur le site www.navispictures.com au prix de 10 dollars (environ 8 euros).

Lien vers la bande-annonce du film The War of the Vendee.

Source : Le Courrier de l’Ouest, édition de Cholet, jeudi 12 janvier 2012, p.7.
Le journal est également consultable dans sa version numérique sur son site : courrierdelouest.fr (colonne de droite : Votre journal en PDF)

 

Source : Vendéens & Chouans http://guerredevendee.canalblog.com/archives/2012/01/12/23225942.html via démocratie royale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.