Adieu notre ami, notre chef, notre frère camelot…

C’est avec une profonde tristesse que nous vous faisons part du rappel à Dieu de notre Ami et Président de l’ Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire  Jehan-Richard d’Amphernet, décédé le 25 mai 2012 à l’age de 62 ans, des suites d’une longue maladie qu’il a combattu courageusement jusqu’au bout.

Infatigable militant de la cause royale depuis sa jeunesse formée à la lumière de l’Action Française, d’un dévouement et d’une énergie hors du commun, au service des militants ou conseiller discret du Prince, Jehan-Richard a axé sa présidence de l’URBVM sur l’ouverture et a ainsi permis de fédérer nombres de volontés venues de divers horizons sous la seule bannière qui compte: celle du Roi.

La profondeur de ses convictions et son âpreté à les défendre même en terrain très hostile, son élégance naturelle et sa noblesse de cœur faisaient l’admiration de tous.

Même s’il faut s’incliner devant la volonté de Dieu , le départ de Jehan-Richard constitue pour notre mouvement une perte irremplaçable, jamais la phrase « ce sont les meilleurs qui partent les premiers » n’a été plus appropriée.

Le plus grand hommage que nous puissions lui rendre est de continuer à relever le gant et de défendre les valeurs pour lesquelles il a tant combattu, afin que notre camarade Jehan-Richard puisse assister de la haut à la Restauration de la France royale et éternelle.

Nos Prières vont à son épouse Marie-Louise, à sa Mère et à ses quatre enfants.

Jehan-Richard d'Amphernet


2 réflexions sur “Adieu notre ami, notre chef, notre frère camelot…

  • 2 juin 2012 à 8 h 24 min
    Permalien

    J’ai douloureusement ressenti l’annonce du décès de Richard. L’URBVM lui doit beaucoup car il l’a fait renaître et il l’a animée avec un groupe d’amis. Son dévouement à « la Cause » fut exemplaire et son allant n’a jamais laissé supposer qu’il était malade. Pour ma part je ne l’ai appris qu’à l’occasion de son décès. Nos rencontres ne furent, hélas, pas nombreuses en raison de mon âge (83 ans). Je ne pouvais me rendre à Nantes, comme je l’aurais aimé, à chaque réunion. Lui et moi étions des habitués des journées organisée par DPF (Chiré-en-Montreuil) et ce m’était à chaque fois un plaisir de le revoir. A présent nous avons un allié de plus auprès de Dieu.
    Qu’il me soit permis d’exprimer mes bien sincères condoléances à ceux, nombreux, qui sont affectés par sa disparition.

    Répondre
  • 15 octobre 2012 à 22 h 14 min
    Permalien

    C’est avec une grande tristesse que j’ai appris ce soir par le net que Richard nous avait quittés, il y a quelques mois (mes amis le connaissant ne m’avaient pas informé…).
    Condoléances à l’équipe et à la famille.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.