L’ADN de Louis XVI peut être retrouvé

Lu sur le Figaro :

Le sang proviendrait d’un mouchoir trempé dans le sang du roi mort guillotiné, retrouvé dans une petite boîte.

Une partie de la calebasse qui mentionne les circonstances dans lesquelles le sang de Louis XVI a été récupéré. Crédits photo: Davide Pettener

Des pièces historiques appartenant à des collections privées réapparaissent parfois de manière tout à fait inattendue. Modestes et anecdotiques au premier abord, elles peuvent néanmoins renfermer des données insoupçonnées, voire l’ADN du roi Louis XVI.

Une famille aristocratique italienne habitant Bologne possédait depuis longtemps dans ses collections une gourde (ou calebasse) portant des inscriptions gravées et plusieurs portraits des grandes figures de la Révolution française. Ces fruits, une fois vidés de leur chair, séchés et décorés, faisaient office, à l’époque comme aujourd’hui, de boîtes. L’histoire familiale rapporte que cette gourde avait abrité un mouchoir qui avait trempé dans le sang du roi Louis XVI, le jour où il fut guillotiné, le 21 janvier 1793. Une hypothèse confortée par une inscription: «Maximilien Bourdaloue le 21 janvier de cette année imbiba son mouchoir dans le sang de Louis XVI après sa décollation.»

Les propriétaires de ce petit objet de 23 cm de haut, qui ont tenu à garder l’anonymat, l’ont confié à des biologistes espagnols et italiens afin qu’ils puissent l’expertiser. L’équipe pilotée par Carles Laluela-Fox, de l’Institut de biologie évolutive de Barcelone, est spécialisée dans les recherches génétiques. Ils ont notamment participé au décryptage du génome de Neandertal.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.