4 Août 1789 : Les Jacobins privent la Bretagne de ses droits

Il y a 223 ans, la Révolution jacobine triomphe : en quelques instants, l’Egalitarisme écrasera les « Privilèges des Provinces » après avoir écraser ceux des « classes », mettant ainsi fin au système féodal français par l’article 1° des décrets daté du 4 Août 1789 :  » L’Assemblée nationale détruit entièrement le régime féodal « . Répondant ainsi à un embrasement des campagnes que la postérité retiendra sous le nom de « Grande Peur », l’Assemblée Constituante écrasera sans aucun remord les libertés régionales, sur une idée initiale du Duc d’Aiguillon pour le Club Breton.

La Bretagne fut, d’après Michelet, la plus récalcitrante à cet écrasement des Provinces : Logique ! Il suffit de relire la liste des privilèges accordés à la Bretagne par le Roi de France, précisés dans l’Edit du Plessis Macé de Septembre 1532 pour se rendre compte de l’immense liberté qui y régnait, notamment vis à vis de l’imposition. Qu’importe : les républicains fouleront aux pieds les libertés populaires et provinciales pour satisfaire leur jacobinisme patenté.

Pourtant, le système féodal était réellement à réformer et à faire évoluer. Le système de classe, étouffant pour le système et inhibant toute réelle politique nationale, arrivait en bout de souffle et l’extraordinaire engouement populaire de 1789 explique à lui seul l’espérance qui régnait à ce moment là. Mais la nuit du 4 Août montra au peuple français les réelles motivations des jacobins révolutionnaires : l’écrasement systématique et forcené des libertés populaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.