L’atlas des Iles Bretonnes passe à la trappe le centre du monde

Ile Dumet / Enez Aodum. La division de la Bretagne entre deux régions administratives ne peut être que préjudiciable à la connaissance de notre pays, comme le montrent une fois de plus les insuffisances de l’atlas du patrimoine micro-insulaire, qui passe à la trappe l’île Dumet, peut-être le plus intéressant des îlots Bretons, parce qu’il n’est ni plus ni moins que le centre du monde. Mais il a le malheur d’être en Loire-Atlantique.

Cet atlas, constitué avec l’aide d’universitaires et de défenseurs de l’environnement favorables au démembrement de la Bretagne, recense 565 îles et îlots Bretons dont 485 sont détaillés… sauf l’île Dumet, située le plus au sud, au large de Piriac en Loire-Atlantique. Cette île, la plus méridionale du Mor Braz, n’est pourtant pas chose négligeable. Réserve naturelle depuis 1990, très disputée par le passé, les Anglais et les Espagnols ayant fait plusieurs débarquement sur cet ilot désolé, cet ilot est le dernier vestige d’une partie de l’Armorique engloutie par les flots et a été du Moyen-Age à 1772 propriété de l’abbaye Saint-Sauveur de Redon, fidèle appui des ducs Bretons en Pays Nantais.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.