63% des Français estiment que l’enfant doit avoir un père et une mère

Famille nucléaireUn sondage IFOP sur l’adoption par des personnes de même sexe
 indique que les Français sont « très réticents », à quelques semaines du projet de loi. 63 % des personnes interrogées répondent « qu’il faut que les enfants puissent avoir un père et une mère » contre 34 % qui affirment « qu’il faut que les couples homosexuels puissent adopter des enfants ».

Ce sondage a été commandé par l’association Les Adoptés veut « attirer l’attention des pouvoirs publics sur le sort et la fragilité des personnes adoptées ». Elle demande que

« la parole soit enfin donnée aux premiers concernés, les personnes adoptées, avant toute décision dans la précipitation, bouleversant les conditions même de l’adoption ».

De nombreux adoptés ont témoigné ce 9 octobre à Paris de leur « traversée difficile de l’enfance et de l’adolescence, de leur cheminement de vie particulier pour construire leur identité ». Les membres de l’association soulignent

« la discrimination qu’une telle loi instaurerait contre les enfants adoptés vis-à-vis des autres enfants : l’Etat organiserait lui-même un système privant des enfants d’un papa ou d’une maman ». 

Lara Carbery, porte-parole de l’association, affirme : 

« Il serait terriblement injuste vis-à-vis des enfants adoptés de leur enlever ces repères structurants essentiels que sont un papa et une maman, car l’amour ne suffit pas, il nous faut  la richesse de chacun d’eux et leur complémentarité. Je demande donc à Madame Taubira de stopper ce projet de loi au nom de tous les adoptés. N’imposez pas, Madame, des inégalités entre enfants en attente d’adoption. Ne privez pas délibérément certains enfants d’un papa et d’une maman ».


Source : le Salon Beige

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.