Titanic scolaire

Ba Ba éducatifLe Salon Européen de l’Éducation s’ouvre demain à Paris. A n’en pas douter, il y sera beaucoup question du rapport « Refondons l’École de la République » récemment remis à Vincent Peillon.

Or, si le titre est encourageant, la lecture en est plutôt déprimante. En effet, alors que l’enseignement aurait besoin d’une sérieuse thérapie de choc, ledit rapport ne fait que conforter l’idéologie responsable du naufrage actuel. Les grandes lignes du pédagogisme sont connues. Ce n’est plus la transmission du savoir qui est au centre de l’enseignement, mais l’« apprenant ». L’enseignant n’est pas là pour dispenser cours et leçons, mais pour faire de chaque enfant un Champollion en herbe. Dewey et Freinet obligent, la pédagogie nouvelle est en effet essentiellement constructiviste.

Or que lit-on dans le nouveau rapport ? Tout simplement les mêmes resucées pédagogistes présentées comme idées révolutionnaires : « Tout autant que d’apprendre, l’objectif est désormais d’apprendre à apprendre ». Désormais, disent-ils ! Alors que cela fait plusieurs décennies que cette lubie bégayante est présentée comme la panacée universelle…

Les auteurs déplorent que, « malgré l’investissement et l’imagination de très nombreux personnels de direction et d’enseignants, l’École est restée dans l’ensemble fidèle à une pédagogie frontale traditionnelle ». Quel grave anachronisme, en effet !

Une fois de plus, on milite pour la suppression des devoirs à la maison. Il faut sans doute être socialiste pour imaginer que supprimer l’effort pour tous soit susceptible d’amener la réussite pour chacun. On sait très bien que les familles qui ont à cœur l’éducation de leurs enfants auront recours à des devoirs « privés » (et parfois payants…), et que les enfants des autres (une majorité) iront parfaire les « séquences » de la journée sur Internet ou à la télévision…

De même, on préconise la suppression des redoublements, pourtant déjà fort réduits dans la pratique. « Égalité des chances », prétendent-ils…

Lire la suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.