Mariage des invertis : désinformations et manipulations

Mariage des invertisCet article est tiré du dernier Prospectives Royalistes de l’Ouest :

Il est de notoriété quasi-publique que les lobbys ne sont guère altruistes et n’acceptent pas l’opposition, si légitime qu’elle puisse paraître. Ainsi, sur le sujet sensible de l’ouverture du mariage aux invertis, l’on a pu aisément constater lors des manifestations du 17-18 Novembre 2012 la violence des propos, les injures se répandant allègrement dans le sordide et le grossier.  Le groupe militant « Femen » en tête, les slogans alors brandis se dépassaient littéralement dans l’art fleuri de l’insulte gratuite et haineuse : « Fuck religion » ; « Occupe-toi de ton c…l », etc…

Mais de cela, point d’écho, hors des médias réellement libres. Trop occupés à jeter l’opprobre sur les pères qui ont eu le courage de défendre leurs familles des gazages perpétrés par les donzelles nudistes, les journaleux n’ont eu guère de temps pour donner libre cours à leur impartialité pourtant obligatoire. « Qu’importe ! » s’exclamaient ils : le panurgisme a malgré tout fait son œuvre ….

Ce weekend, jaloux du succès des marches de Novembre, les lobbys LGBT voulaient marquer le coup, montrer leur « force » populaire et tenter de gagner -par forfait- leur bras de fer avec les opposants au projet de loi. Toujours soutenues par une classe médiatique quasi-unanime (malgré quelques honorables exceptions), ces marches ne réussirent pourtant pas leur pari : 15 000 personnes maximum se sont réunies Dimanche place de la Bastille, preuves photographiques à l’appui par Nouvelles de France.

« Qu’importe ! » s’exclament encore aujourd’hui nos journaleux nationaux. Multiplions le chiffre, usons de superlatifs, d’exagérations, d’amplifications, d’emphases : les moutons n’y verront que du feu. Appuyée par les chiffres douteux de la préfecture (déjà remis en cause par le Figaro lors des manifs du 17 Novembre pour une sous-évaluation évidente), la légitimité médiatique semble acquise au plus grand nombre : « noire de monde », « noyé au milieu des manifestants », etc…

Désinformation évidente sur un sujet pourtant essentiel pour l’avenir de la France, elle se continuera par le silence crasse sur les odieux propos tenus sur certaines pancartes. Ainsi, le « Nous aussi, on veut congeler nos bébés ! » (d’autres exemples ici) ne fera-t-il pas la Une du Monde de demain. Regrettable assurément, mais ô combien révélateur : sous couvert d’un professionnalisme douteux et d’une illusoire impartialité se cache une odieuse propension idéologique à la déformation, voire à la désinformation la plus exécrable. Malheureusement, combien de nos concitoyens croient encore aveuglément les inepties débitées par ces feuilles de choux ?

Face à cette désinformation journalistique, il est primordial de faire entendre les quelques courageux médias qui subsistent, de montrer au plus grand nombre les images prises lors de ces manifestations !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.