Le chômage baisse enfin en Bretagne

chomdu-bzh-nov2012

Bonne nouvelle pour Noël en Bretagne. Alors que la France gagne 30.000 chômeurs de plus (+0.9%), la Bretagne en perd 293 et voit son chômage baisser de 0.15%. Une baisse qui vient mettre fin à dix mois consécutifs de hausse du chômage dans les cinq départements de la Bretagne historique.

Depuis février 2012, la Bretagne a gagné 19561 chômeurs (+10.3%). Dans le détail, en novembre, les Côtes d’Armor gagnent 94 chômeurs (+0.40%) et le Morbihan 154 (+0.50%). Le Finistère en perd 154 (-0.40%), l’Ille-et-Vilaine 209 (-0.5%) et la Loire-Atlantique 167 (-0.30%).  Dans ce dernier département, la baisse du chômage est tirée par l’augmentation du taux d’emploi des jeunes, notamment des jeunes femmes dont le chômage baisse de 4.2% sur un mois. Dans le Finistère, le chômage baisse pour la première fois depuis six mois, dans les Côtes d’Armor depuis neuf mois, et depuis huit mois en Loire-Atlantique. Dans le Morbihan, la dernière baisse remonte à cinq mois et à huit mois dans les Côtes d’Armor.

Cette bonne nouvelle s’accompagne d’une autre : les Chantiers de Saint-Nazaire ont engrangé une méga-commande. Cependant, les travailleurs devront encore supporter au moins trois mois de chômage technique et la déconfiture de certains sous-traitants (PMO Navale par exemple) devrait se poursuivre. N éanmoins, la baisse de novembre fait écho à un mouvement de fond, amorcé par la décélération de la progression du chômage en octobre. A nouveau, comme en janvier 2012, la Bretagne se singularise en résistant mieux que d’autres à la crise et au flou artistique qui règne au sein de la politique économique  du gouvernement de Paris.

L’accalmie risque cependant d’être de courte durée : effet des surcroîts de commandes pour les fêtes, les soldes et les inventaires, les offres d’emploi précaires augmentent. La baisse des offres d’emploi supérieures à 6 mois continue sur le même rythme que les deux mois précédents. 2807 offres d’emplois d’une durée supérieure à 6 mois ont été collectées en octobre, en Loire-Atlantique. Elles n’étaient plus que 2448 en novembre.

 

Lire la suite de l’article sur Breizhjournal

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.