Églises dégradées : l’évêque de Quimper Mgr Le Vert réagit

Une ou plusieurs personnes se sont introduites dans l’église de Loctudy (Finistère), ce dimanche 13 janvier, dans l’après-midi et ont fracturé le tabernacle. L’église de Combrit (Finistère) et celle de Huelgoat (Finistère) ont elles aussi été victimes de dégradations.

Ce mardi, Mgr Le Vert, évêque de Quimper a réagi. « Les trois communautés paroissiales et l’ensemble des catholiques du diocèse de Quimper et Léon sont vivement affectés par ces profanations, qui touchent le cœur de leur foi : la présence réelle du Christ dans le pain consacré. Comme il n’y a eu ni vol ni autre dégradation, les auteurs de ces actes odieux savaient parfaitement ce qu’ils faisaient. Les catholiques prient pour eux ».

« Mgr Jean-Marie Le Vert, Evêque de Quimper et Léon, ainsi que les communautés catholiques concernées ont été sensibles aux messages de soutien qu’ils ont reçus et particulièrement à la présence, lundi matin à Loctudy et à Combrit, de Monsieur le Préfet du Finistère, représentant de l’État, et de Monsieur le Procureur de la République de Quimper. Ils ont ainsi fermement manifesté la volonté de notre pays de garantir la liberté de conscience et le respect des cultes ».

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.