Capitaine Patrice Rebout : mort pour la France

Capitaine ReboutAlors que la DGSE hésite à rendre public le nom des soldats français qui ont perdu la vie en Somalie lors de la tentative de libération de « Denis Allex », le général Cann, président de l’Amicale des Anciens du 8ème RPIMa, communique et rend hommage au capitaine Patrice Rebout, mort pour la France dans cette opération (voir aussi La Dépêche) :

« Notre Amicale déplore la mort au combat d’un des siens : le capitaine Patrice REBOUT est tombé au Champ d’Honneur en Somalie, en ce mois de janvier 2013, lors de l’opération menée pour libérer un otage français détenu près de Mogadiscio.

Patrice était un authentique enfant du « 8 » : engagé en 1996, il sert à la 1ère compagnie où il est promu sergent en 1999. Ayant réussi au concours de l’E.M.I.A, il intègre Coëtquidan avec la promotion « Général de Lanley » (2003 – 2005). En 2006 il sort brillamment de l’Ecole d’Application d’Infanterie de Montpellier et choisit de retrouver le 8° R.P.I.Ma où il est affecté à la compagnie d’appui pour y commander la S.E.R.

Entre temps il épouse une jeune fille de Castres qu’il avait connue lors de son premier séjour dans la garnison. Mais sa jeune femme décède quelques mois plus tard d’une maladie incurable. Patrice oriente alors sa carrière vers les Services Spéciaux. Il rejoint le Service Action de la D.G.S.E. Il est affecté au 11ième Choc de Perpignan. C’est sous les plis de cette unité qu’il est tombé lors de l’assaut final vers le local où était détenu son frère d’armes, otage des Somaliens depuis plus de trois ans. Il laisse une compagne et un petit garçon de six mois. »

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.