Maurras, Drumont….et Podalydès

Charles Maurras
Charles Maurras

Un article relativement passé aux oubliettes télévisuelles (et on comprend pourquoi) revenait sur le documentaire-fiction présenté par la chaîne France 2 sur Edouard Drumont « le Pape de l’Antisémitisme » et présentait les avis du réalisateur, Emmanuel Bourdieu, et l’acteur principal Denis Podalydès. Or, dans cet article, les deux comparses se complaisent en inepties et insultes gratuites, Drumont n’étant malheureusement plus là pour se défendre….ce qui en dit long sur la qualité des diatribes qui le visent.

« Une crevure, un homme de lettres mais profondément raté et profondément petit, un personnage antipathique, médiocre, sûrement d’une intelligence moyenne ». L’argumentaire de Podalydès est visiblement aussi creux que son interprétation, si peu inspirée, de Drumont. Car s’il est évident que leurs idées divergent, vouloir descendre un adversaire politique, en son absence, par de simples insultes et non par un argumentaire fondé et construit relève de l’absurdité flagrante. Mais encore une fois, passons et laissons cet individu à ses tristes arguties…

La phrase la plus révélatrice de l’état d’esprit des deux comparses est tirée de l’interview du réalisateur, Emmanuel Bourdieu : « Personne ne le connaît à part deux-trois allumés d’extrême droite qui doivent le vénérer et aller sur sa tombe au Père Lachaise, il a pourtant posé les  bases du fascisme français, de Vichy où on a retrouvé des disciples directs de Drumont, comme Charles Maurras« .

Véritable contre-sens pour tout observateur politique qui se respecte ! Dès que l’on daigne lire ne serait que l’Enquête sur la Monarchie de Charles Maurras, on se rend évidemment compte que l’antisémitisme n’est nullement pivot de la pensée royaliste, contrairement à celle d’Edouard Drumont. La plus belle réponse à ce type d’erreur historique et politique a été rédigée il y a quelques temps sur le site du Centre Royaliste d’Action Française :

Maurras, contrairement à Bernanos, ne fut jamais un véritable disciple de Drumont, dont l’antisémitisme est notamment hérité de l’extrême-gauche républicaine. S’il reconnut Drumont comme un maître, sans jamais appartenir à La Libre Parole, ce fut dans la dénonciation du règne de l’argent. Mais alors que Drumont se focalise sur les juifs dans la dénonciation de ce que le duc d’Orléans appelle à l’époque « la fortune anonyme et vagabonde », Maurras insère sa dénonciation dans la théorie des quatre Etats confédérés – Francs maçons, juifs, protestants et métèques – qui est avant tout un anticommunautarisme et un refus de la constitution d’états dans l’Etat plus forts que l’intérêt général. A aucun moment, Maurras ne tombe dans un antisémitisme de peau, racial, rappelant au plus fort de la Seconde guerre mondiale, face aux exigences nazies, qu’il avait prévues et dénoncées par avance, qu’il ne voulait pas qu’on s’en prît ni aux personnes ni aux biens des juifs.

De fait, contrairement à une œuvre comme celle de Drumont, qui s’écroule si on en retire l’antisémitisme, celui-ci n’a jamais occupé la place centrale dans la pensée de Charles Maurras : aussi peut-il avantageusement être lu en dehors de cet héritage mort.

L’abandon de l’antisémitisme ne remet donc pas en cause la cohérence de la doctrine d’Action française.

A l’avenir, il serait bon que les comédiens et réalisateurs fassent comme tout à chacun : avant de parler histoires et politiques, avant de jouer avec les préjugés et les mensonges historiques, ils devraient prendre leur courage à deux mains en lisant eux-mêmes les auteurs si honteusement foulés aux pieds comme Charles Maurras. S’ils ne rejoignent pas les rangs d’Action Française, ils en sortiraient au moins intellectuellement grandis et gagneraient assurément en pertinence politique.

Nous rappelons enfin aux deux comparses que l’URBVM a mis en place une bibliothèque complète de textes d’Action Française, et nous les invitons à en prendre connaissance, aussi rapidement que possible d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.