Les vitraux vendéens en pleine lumière

A l’invitation de l’association du Souvenir de la Chouannerie du Maine, François Hélie de La Harie animera un dîner-débat sur le thème des vitraux vendéens, le vendredi 26 avril prochain, à Laval. Son opuscule, qui en dresse l’inventaire illustré, a d’ailleurs fait l’objet d’un très bel article, hier, dans les colonnes du Courrier de l’Ouest.

Dans cet entretien avec Gabriel Boussonnière, François Hélie de La Harie explique son intérêt pour cet élément de patrimoine unique en son genre, qui l’a poussé à ce recensement complet. « J’ai pris ma carte et ma voiture, explique-t-il, et j’ai fait le tour de la Vendée Militaire, soit 2000 à 3000 km. » Il inventorie sur quatre départements, pousse les portes des églises paroissiales et des chapelles, photographie tous les vitraux qui évoquent les Guerres de Vendée. Les Mauges se distinguent par le nombre de verrières, mais aussi par leur qualité artistique. Une carte localisant les sites en apporte l’illustration.

De l’entrée en guerre de La Rochejaquelein et Stofflet à l’exécution de Charette, en passant par la bataille de Cholet, la Virée de Galerne ou les Colonnes infernales, les vitraux évoquent tous les épisodes marquants. « L’examen de cet ensemble permet de raconter la Guerre de Vendée sous la forme d’une bande dessinée, » ajoute encore François Hélie de La Harie.

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.