Mariage gay. Juristes critiques et députées irritées

La loi sur le mariage pour tous, promulguée le matin même, a reçu les critiques d’éminents juristes, hier, au colloque des avocats de Tréguier (22). Au point d’irriter deux députées, qui ont abrégé leur participation.

Hier matin, le colloque feutré des avocats de Tréguier a été contaminé par la fièvre du débat sur l’union entre personnes de même sexe. Pas tant par la présence de quelques manifestants, appelant au rassemblement parisien du 26 mai, que par les analyses tranchées de plusieurs juristes.

« Loi archi-mal écrite »

« C’est une loi archi-mal écrite, qui va poser de multiples problèmes. Le mariage n’est plus qu’un contrat et fera doublon avec le Pacs. Instaurer une union civile pour tous les couples, en laissant le mariage à la religion, pourrait être un progrès », estime Xavier Labbée, avocat et professeur à Lille. Pour Jean Hauser, professeur à l’Université de Bordeaux, « on crée un système de filiation étranger à la biologie, bricolé à partir de l’adoption. Il y a une autre voie : créer une filiation autonome et qui ne s’appellera pas l’adoption. Il fallait modifier la loi sur la PMA (procréation médicalement assistée), pour que les couples homosexuels puissent « faire faire » des enfants
».
« Comment nos enfants vont-ils s’y retrouver dans ce fatras ? On risque d’avoir un couple homosexuel qui aura adopté, qui va rompre ou dont l’un se sera trompé sur sa sexualité », commente Andréanne Sacaze, avocate à Orléans, qui assure que ce texte ne la « choque pas ».

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.