Où repose Amédée de Béjarry ?

Né à Luçon en 1770, Amédée de Béjarry prit les armes dès le début de l’insurrection de mars 1793, participa aux campagnes de l’Armée du Centre et fit la Virée de Galerne d’où il parvint à revenir après mille péripéties. Connu comme l’un des émissaires vendéens envoyés auprès de la Convention lors des négociations de paix en 1795, il demeura dans ses terres après la guerre. C’est là, à Saint-Vincent-Puymaufrais*, commune aujourd’hui rattachée à Bournezeau, qu’il fut inhumé en 1844.

Source et suite de l’article

La tombe d'Amédée de Béjarry (au centre) et celle de son épouse, Marie-Henriette d'Aubenton (à gauche), dans le cimetière de Saint-Vincent-Puymaufrais
La tombe d’Amédée de Béjarry (au centre) et celle de son épouse, Marie-Henriette d’Aubenton (à gauche), dans le cimetière de Saint-Vincent-Puymaufrais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.