La première pierre est posée

L’immense majorité des médias français, joignant son pas dans celui du désormais honni « Manu la matraque », s’est rapidement empressée de présenter la manifestation parisienne du 26 Mai comme le « Baroud d’honneur » des opposants à la Loi Taubira. A l’évidence, il n’en est rien. Car si l’égérie autoproclamée Barjot a effectivement retourné sa veste avec une rapidité déconcertante, l’ampleur de la manifestation du 26 Mai montre la réelle conviction de tout un peuple, l’inébranlable adhésion d’une majorité de français aux vertus traditionnelles de la France.

Cette mobilisation massive d’une France oubliée, d’une majorité silencieuse, marque le début d’une nouvelle ère politique : celle de la remise en cause progressive, lente mais inéluctable, d’un régime entier et inique, la république. Bien sûr, l’immense majorité des français présents à la manifestation du 26 Mai ne l’ont pas encore compris et soutiennent même encore de tous leurs vœux ce régime. Mais ils ont posé un véritable acte de contestation sans précédent, remettant en cause involontairement le bien-fondé de cette « volonté générale », pourtant déifiée par les prétendues « Lumières » et leurs actuels rejetons informes.

Lire la suite de l’article sur le site de Prospectives Royalistes de l’Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.