Ludovine de la Rochère : Nous sommes entrés en résistance !

Ludovine de la Rochère : Nous sommes entrés en résistance !Ancienne responsable des relations médias et des campagnes de communication de la Conférence des évêques de France, Ludovine de la Rochère est aujourd’hui présidente de la Manif pour tous. Tentatives de récupération politique, rapports avec les pouvoirs publics, actions en justice, elle revient pour Politique magazine sur huit mois de mobilisation et détaille les actions qui vont être menées par son association dans les mois qui viennent.

Comment est née la Manif pour tous ?

Plusieurs associations défendant la famille et l’enfant se sont rencontrées l’année dernière lorsque François Hollande a annoncé son programme où figuraient les projets de loi contre la Famille. Nous avons alors écrit à tous les candidats aux législatives pour les alerter. à la rentrée, une rencontre a été organisée, réunissant associations et spécialistes de l’enfance. Frigide Barjot, qui avait fondé le collectif pour l’humanité durable, Albéric Dumont, organisateur de la marche pour la vie, et moi souhaitions organiser le plus rapidement possible une manifestation qui ne soit ni politique, ni confessionnelle afin de l’ouvrir au plus grand nombre. Le nom Manif pour tous s’est donc imposé naturellement. La manifestation du 17 novembre à Paris n’a été qu’une première étape. Par la suite, d’autres événements ont eu lieu dans toute la France, notamment à Lyon, une ville qui s’est très vite mobilisée.

Aujourd’hui que la loi est passée, l’essoufflement se fait-il sentir ?

Absolument pas, au contraire : le réseau Manif pour tous s’ancre de plus en plus partout en France. L’adoption du texte a, certes, provoqué une déception indiscutable. Mais la manière d’agir du gouvernement n’a fait que renforcer les sentiments des sympathisants et des bénévoles. Pas un volontaire n’a démissionné ! Les militants savent bien que le combat ne s’arrête pas au mariage pour tous. La légalisation de la PMA et de la GPA pour tous n’est pas loin. François Hollande explique attendre l’avis du Comité consultatif national d’éthique. La Manif pour tous ne l’attend pas et s’y oppose dès à présent !

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.