Rennes : des policiers pris à parti, une voiture banalisée vandalisée

Mercredi après-midi, un simple contrôle de police aura suffit à faire monter la tension au Blosne, à Rennes. Immédiatement pris à parti par une vingtaine de jeunes, les policiers appelèrent des renforts et se furent rapidement près de 20 policiers qui firent face à la trentaine de jeunes rennais. Dans ce face-à-face qui aurait largement pu dégénérer, une voiture des forces de l’ordre a été saccagée et vandalisée.

L’information peut paraître anodine aujourd’hui : il n’en est rien. L’opposition sans cesse grandissante entre les forces de l’ordre et une certaine « partie » non négligeable de français témoigne du malaise social profond qui règne en France : frappant durement les militants pacifiques, mais laissant les véritables criminels en toute liberté, zélé à l’encontre de simples citoyens debouts mais couards devant de réels délinquants, la république laisse entrevoir par ce paradoxe toute son inaptitude politique, toute sa nullité gouvernementale, toute son idéologie nihiliste.

A méditer, cette parole d’un commissaire français :

« On voit une distorsion énorme entre ce qui se passe avec les voyous récidivistes et des gamins pacifistes qu’on met en garde-à-vue simplement parce qu’ils portent un tee-shirt ! »

La voiture de la police a été évacuée par une dépanneuse
La voiture de la police a été évacuée par une dépanneuse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.