Ephéméride bretonne et royaliste du 26 Septembre

1396 : Décès de Jean de Vienne, Général et Amiral de France pendant la Guerre de Cent ans. Jean de Vienne fut le premier à comprendre que les opérations navales pouvaient porter atteinte à l’Angleterre et il conduisit plusieurs expéditions contre les côtes sud anglaises de Plymouth en passant par l’île de Wight jusqu’à Rye.

Entre 1381 et 1385, il se battit contre les Néerlandais, notamment lors de la bataille de Rosbec. En 1385, sur sa demande, il débarqua en Écosse avec 180 navires afin d’envahir l’Angleterre mais, au terme d’une expédition désastreuse pour son armée qu’avaient abandonné les Écossais, il dut faire retraite.

Après que Charles VI succéda à son père Charles V sur le trône de France, la marine déclina car Charles VI ne partageait pas l’intérêt de son père. Jean de Vienne rejoignit alors la croisade du roi Sigismond de Hongrie contre l’empire ottoman. Il fut tué lors de la bataille de Nicopolis en Bulgarie. Son tombeau est à la Chapelle de Pagny-le-Château.

 Jean de Vienne

1345 : Décès de Jean IV Montfort, prétendant au duché de Bretagne pendant la fameuse Guerre de Succession.

Armoiries Jean de MontfortLe 30 avril 1341, le duc Jean III de Bretagne meurt sans héritier mâle. Son demi-frère, Jean de Monfort se porte candidat à la succession qui est aussi revendiquée par Jeanne de Penthièvre, nièce de Jean III et épouse de Charles de Blois, lui-même neveu du roi de France Philippe VI de Valois. Le roi est, bien sûr, favorable à son neveu.

Toutefois la position de Jean de Montfort est juridiquement fondée car il estime qu’un frère est un héritier plus proche qu’une nièce bénéficiaire de plus du « droit de représentation » qui du fait d’une interprétation récente et discutable de la Loi des Francs Saliens a été rejeté pour le royaume de France ce qui a permis à Philippe V de France en 1316 et plus récemment à Philippe VI de France de monter sur le trône. Les partisans de Jean de Montfort insistent habillement sur le fait que la Bretagne est depuis 1297 un duché-pairie « membre et partie de la couronne » et que la législation du royaume suzerain doit y être appliquée

Une guerre, appelée guerre de succession de Bretagne, commence alors et va durer une vingtaine d’années. Ce conflit fut aussi appelé « Guerre des deux Jeanne », du nom des deux duchesses en compétition : Jeanne de Penthièvre et Jeanne de Flandre, l’épouse de Jean de Montfort.

 

Saint breton du jour : St Oedmal, évèque d’Aleth l’ancien St-Malo, au 7e siècle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.