Vient de paraître, ce 18 septembre 2013 : Et la France se réveilla, de Vincent Trémolet de Villers et Raphaël Stainville*

Et la France se réveilla

Disons-le tout de suite, pour n’avoir plus à en parler après, et ne se consacrer qu’à l’essentiel, qui est excellent : si on se réjouit de la parution de cet ouvrage, de son « fond », on regrettera franchement le bonnet phrygien de la couverture, qui vraiment ne s’imposait pas, rappelant au passage ce qu’en avait dit Jean Sévillia, d’une façon très pertinente, et que nous faisons entièrement nôtre : « Eh, les filles, enlevez votre bonnet phrygien !… »

Cette réserve étant faite, nous souhaitons à cet ouvrage la plus large diffusion possible…

Commençons d’abord par en donner la première critique, parue dans Famille chrétienne (n° 1862, du 21 septrembre) et signée de Charles-Henri d’Andigné : Et la France devint bleu blanc rose.pdf

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.