[Courrier des lecteurs] Contre la propagande en faveur de la théorie du genre

Non à la théorie du Gender !
Cliquez sur l’image pour agrandir

Chers amis,

Le gouvernement vient d’offrir un nouveau cadeau aux adeptes de la « théorie » du genre. Dans un document officiel, disponible sur le site du Premier ministre, des consignes sont données au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et au ministère de la culture de veiller à ce que la télévision et la production culturelle donnent une bonne image des mouvements LGBT (Lesbienne, Gay, Bisexuel, Transsexuel) et de leurs combats, notamment en faveur de la « théorie du genre ».

Après l’école, ce sont désormais les médias qui se transforment en armes de propagande. Plusieurs reportages ont ainsi été financés et diffusés à la télévision pour promouvoir la possibilité offerte à chacun de pouvoir « auto-déterminer » son genre, c’est-à-dire, choisir indépendamment de son anatomie de devenir un homme ou une femme. (Cf. notre article)

La chaîne de la TNT, Chérie 25, est même allée jusqu’à vanter la possibilité pour de très jeunes enfants de changer de genre. (Cf. notre article)

Imagine-t-on les terribles conséquences et la confusion qu’un tel discours peut produire sur des jeunes enfants !
Ces discours sont encore aggravés par la promotion faite dans ses reportages pour des traitements hormonaux dont le but consiste à bloquer la puberté des adolescents (Cf. notre article sur les Pays-Bas).

Pour lutter contre cette propagande et faire mieux connaître les dangers de la théorie du genre. Nous avons besoin de vous.

Notre site constitue un outil utile pour mieux informer les Français. Nous avons plus d’un million de visiteurs par mois qui lisent nos articles et les diffusent à leurs amis.

Il est important d’alerter vos amis. Pour cela  n’hésitez pas à faire connaître notre site, sa page Facebook et même son compte twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.