Il y a 70 ans, l’abbé Yann-Vari Perrot était assassiné par les communistes

Une cinquantaine de personnes se sont réunies samedi après-midi à Botsorhel (29), à l’initiative de la famille du célèbre peintre breton Yves Floc’ h, afin de rendre hommage au martyr Breton Yann-Vari Perrot, prêtre et défenseur de la Bretagne assassiné le 12 décembre 1943 par un militant communiste, alors qu’il venait de célébrer une messe dans la chapelle St Corentin au village de Koat-Keo, à Scrignac.
La famille Floc’ h, organisatrice, souhaitait par l’organisation de cette journée du souvenir, rendre hommage à ce prêtre qu’Yves Floc’ h, le célèbre peintre breton, a parfaitement connu et côtoyé. Sa carrière a d’ailleurs été lancée notamment grâce à l’aide de Yann Vari Perrot, qui avait offert à ce dernier des leçons de dessin. Mais Yann-Vari Perrot fut aussi le prêtre qui le maria (le discours prononcé par l’abbé lors de ce mariage a d’ailleurs été lu samedi soir) et avec qui il entretint une correspondance, notamment en raison d’un investissement commun au sein du Bleun-Brug, jusqu’au tragique évènement de décembre 1943.
Lors de cette réunion, à la fois commémorative, mais aussi portée sur l’avenir, c’est Youenn Caouissin, fils d’Herry Caouissin , éditeur, cinéaste, écrivain et surtout testamentaire légal de l’abbé Perrot, qui a tenu la première conférence. Durant presque deux heures, M. Caouissin, qui a connu et côtoyé du temps de sa jeunesse l’abbé Perrot, du fait de la proximité entre son père et ce dernier a raconté la vie de l’abbé, son oeuvre, à la fois spirituelle, culturelle, linguistique, et l’héritage qu’il a laissé derrière lui.

Source et suite de l’article

Il y a 70 ans, l’abbé Yann-Vari Perrot était assassiné par les communistes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.