ll y a 500 ans disparaissait Anne de Bretagne

Le royaume de France et le duché de Bretagne ont une histoire médiévale étroitement liée, même si leur séparation existait bel et bien avant que la région bretonne n’intègre le territoire français au XVIe siècle. Cet héritage commun, ils le doivent en partie à Anne de Bretagne, qui noue France et Bretagne pendant les 36 années de sa courte existence. Tout d’abord duchesse de Bretagne, elle a été la femme de Charles VIII puis de Louis XII, tous deux roi de France, et a permis un rapprochement significatif entre les deux entités alors qu’elle se trouvait au coeur de tensions militaires et diplomatiques.

Quel mari pour Anne de Bretagne ?

Lorsqu’elle voit le jour, en janvier 1477, Anne de Bretagne est loin de se douter que les tensions sont vives entre son père, le duc de Bretagne François II, et le souverain français Louis XI, qui se verrait bien intégrer ce territoire à son royaume. Le duc cherche à protéger l’avenir de ses terres des menaces françaises. Pour cela, il lui faut conclure des alliances. C’est à ce moment qu’intervient sa fille dans les enjeux politiques qu’elle ne quittera plus jusqu’au dernier jour de sa vie. François II se tourne vers l’Angleterre, avec laquelle ses relations ont toujours été bonnes. Le roi anglais Édouard IV ne laisse pas passer une telle occasion et obtient la promesse d’un mariage entre Anne et le prince de Galles, héritier du trône outre-Manche en 1481.

Cependant, la menace s’accroît pour François II, qui est proche de perdre son influence sur le royaume. Face à l’inefficacité de son alliance avec les Anglais, il se tourne vers l’Est et Maximilien Ier d’Autriche. Anne est alors promise à ce dernier, qui n’est autre que le roi des Romains et l’empereur du Saint-Empire romain germanique. Puis c’est au tour d’un cousin de François II, Alain d’Albret, noble breton, de se voir promettre la main d’Anne de Bretagne pour mieux résister aux Français. Mais tous ces projets s’effondrent de nouveau lorsque François II meurt, en le 9 septembre 1488, laissant Anne, alors âgée de 11 ans, seule duchesse de Bretagne puisqu’aucune descendance masculine n’est à même de prendre le pouvoir. Un traité signé par François II peu de temps avant sa mort empêche Anne de se marier sans le consentement du roi de France, Charles VIII.

Source et suite de l’article

Anne de Bretagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.