[Culture] Pêche au Gros en Baie de Lannion Thons rouges et requins de André Le Person

C’est une idée répandue que les paradis de la pêche au Gros se trouvent en Floride, à Cuba ou en Nouvelle-Ecosse, mais certainement pas en Bretagne. Pourtant, on y a pratiqué cette pêche pendant plusieurs années, juste après la Deuxième Guerre mondiale.

image2Cette aventure singulière s’est développée dans la Baie de Lannion, sous l’impulsion d’un médecin, Georges Miroux, le découvreur, puis d’un couple d’Américains, Mickael et Helen Lerner, pêcheurs sportifs confirmés. A l’aide d’une canne solide et d’un bon moulinet, ces passionnés pouvaient capturer des poissons de 150 kilos et plus, des squales et surtout des thons rouges, attirés par les sardines alors abondantes en respectant les règles internationales de la pêche au gros. En peu de temps, Trébeurden et Locquémeau, sont devenus les rendez-vous des pêcheurs sportifs. Cet engouement a suscité beaucoup d’espoirs à Trébeurden avec la création d’un Thon-Club, atout supplémentaire pour faire connaître sa station balnéaire.
De nombreux récits et témoignages, rehaussés de photos impressionnantes, nous font partager les angoisses, les joies et les déceptions de ces amoureux de pêche sportive. Ce livre évoque aussi l’histoire du seul port sardinier de Bretagne Nord et les débuts du Thon-Club. Enfin, il explique la raréfaction de la sardine en Manche puis sa disparition.

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.