Michel Mohrt toujours vivant, par Hilaire de Crémiers

 Le 16 mars dernier, nous avons présenté le livre d’Yves Loisel, Michel Mohrt, portrait,  dans notre note « Vient de paraître : Michel Mohrt – Portrait, par Yves Loisel »

Editions Coop Breizh, 160 pages, 15 euros

La Nouvelle Revue universelle lui avait déjà rendu hommage : son directeur, Hilaire de Crémiers, vient de nous faire parvenir, sur cet ouvrage, le billet suivant :

Il faut remercier Yves Loisel de nous restituer à travers sa vie et son œuvre le portrait du grand, du charmant écrivain de langue française et de sang breton que fut Michel Mohrt. Ce portrait est en forme d’hommage et bien mérité. Car si Michel Mohrt fut un auteur connu et estimé d’une France qui avait encore du goût, de la classe et, pour tout dire d’un mot, du jugement, l’écrivain avait un tel dédain – amplement justifié – pour ce qui se flatte d’être l’idéologie de la modernité, qu’il a rejoint cette longue liste de notre beau monde littéraire français – l’un des plus beaux qui soient – aujourd’hui méconnue, mal aimée, voire rejetée pour crime de liberté d’esprit, de hauteur de vue, de style.

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.