Ephéméride bretonne et royaliste du 2 Septembre

1792 : Début des Massacres de Septembre et exécution (empalé) de Louis Victoire de Montmorin.

Massacres de Septembre 1792Le 2 septembre 1792 débutent les « massacres de septembre », qui vont se prolonger jusqu’au 6 ou 7 septembre.

Il s’agit d’une série d’exécutions sommaires, sans procès ou expédiés en 10 minutes. Le contexte s’y prête : depuis le 10 août, la presse et le gouvernement agitent l’opinion pour faire miroiter une menace intérieure. Si la menace extérieure – les armées austro-prussiennes – est bien réelle, le grand complot de l’intérieur est largement exagéré, bien aidé par Marat et les placards qu’on trouve dans Paris. Un désir de vengeance règne également chez les fédérés.

Suite et source de l’article

1852 : Naissance de Paul Bourget, article complet à lire dans le dernier PRO et sur ce site.

Paul Bourget passera tour à tour de la poésie (premières années), au roman d’analyse (avant sa conversion), à un roman à thèse, avec en point d’orgue trois œuvres, L’Etape (1902 – «  c’est le triomphe de Maurras » s’exclamera Henri Bremond), Un Divorce (1904) et surtout le Démon de Midi (1914). Dans ces trois œuvres sont défendues les positions anti-modernes de l’auteur (particulièrement dans le Démon de Midi), la défense de la famille naturelle et la critique du système démocratique, autant de références salutaires à redécouvrir aujourd’hui.

Tombé gravement malade en 1934, Paul Bourget s’éteint au matin de Noël en 1935, à 83 ans, et sera inhumé au Cimetière du Montparnasse, à Paris.

Saint breton du jour : Saint Juste, évêque de Vienne, puis de Rennes, martyr du 4e siècle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.