Ephéméride bretonne et royaliste du 12 Septembre

François I°1494 : Naissance de François I°, Roi de France.

« La France, depuis la sage politique de la fin du règne de Charles VII, consolidée par Louis XI et les Beaujeu, s’est enrichie et est devenue un État prospère. L’afflux des métaux précieux commence dès la fin du xve siècle grâce à la remise en activité des gisements d’argent bohémiens abandonnés depuis l’époque romaine. La circulation monétaire, qui s’amplifie avec l’arrivée des premiers galions d’Amérique au début du règne de François Ier, est, avec l’expansion démographique, la principale cause de la prospérité française.

Aussi, avec le début du siècle, une période faste, d’euphorie économique commence-t-elle, mais aussi de hausse des prix. Conséquence de cette montée du coût de la vie, la fortune change de mains ; la bourgeoisie commerçante s’enrichit, portée par la hausse générale des marchandises, alors que la noblesse, déjà atteinte dans ses biens par les dévastations et les rançons de la guerre de Cent Ans, est obligée de vendre partiellement ses terres à la bourgeoisie.

Cette volonté de puissance des grands marchands trouve sa justification dans le culte des héros que prône le nouvel humanisme. Les marchands sont alors de véritables aventuriers des affaires, jouant leur fortune sur un coup de dés, tels un Jean Ango à Dieppe ou un Jacques Cartier. En retour, ils contribuent à l’éclat de cette Renaissance, un Thomas Bohier (?-1524) en élevant Chenonceaux, un Gilles Berthelot (?-1529) en construisant Azay-le-Rideau. Il est vrai que l’État n’est pas en reste en fait de magnificences, et François Ier est le premier roi à avoir la passion des bâtiments, inaugurant une tradition qui se poursuivra jusqu’au xviiie siècle : Chambord, Blois, Fontainebleau en sont les plus beaux témoignages. »

Suite à découvrir ici.

1500 : Une ordonnance de Louis XII fixe le lieu des sessions à Vannes, qui est également le lieu de réunion le plus fréquent des États (Le nom employé est « Parlement » et non « Grands Jours »).

Saint breton du jour : Saint Lewias, originaire du Pays de Galles au 6e siècle, accompagne St-Tugdual à Trébabu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.