Un prix ittéraire national pour la maternelle ?

Bonjour,

Je souhaite vous informer qu’un « prix littéraire » est organisé au niveau national avec la partition de très nombreuses écoles (dont Nantes).
Ce prix propose une sélection de livres  de la maternelle à la 2nde. La classe de maternelle d’un de mes enfants y participant j’ai décidé de regarder la sélection  de livres.
L’album « Boucle d’Ours » fait partie de cette sélection maternelle. Je vous mets en pièce jointe mon analyse de cet album (photos issues d’internet-  ainsi que la fiche de lecture disponible sur le site des « incos », pour que les parents puissent être informés et vigilants.
Restant à votre disposition
H Desmaison

L’HISTOIRE

Ce soir c’est Carnaval ! Et il est grand temps de préparer son déguisement. Dans la famille Ours, le papa sort de la malle un déguisement de Grand Méchant Loup,

La maman s’est assise derrière la machine à coudre pour faire quelques retouches, à son déguisement de Belle au bois dormant.

Boucle d'ours

« et Petit Ours ? Il fouille, il fouine, il farfouille dans la malle, et en sort victorieux :

« Moi, ze me déguise en Boucle d’ours ! »

« Hein quoi ?? Boucle d’ours…??? »

Mais Papa Ours montre à son fils d’autres déguisements. Mais  Petit Ours dit NON

Petit ours demande « pourquoi ze ne peut pas ». Maman Ours, dos tourné par rapport à Papa ours, renchérit » Oui pourquoi il ne peut pas ? »

Papa Ours  répond : »Ça, c’est pour les filles, les oursonnes, les femmelettes, les cacahouètes, les hommelettes ! »

Le loup apparait alors, travesti en petit chaperon rouge (avec jupe et couettes), et demande à Papa Ours «  T’es sûr ? » en contractant son biceps tatoué d’un air menaçant.

Face à lui Papa Ours s’aplatit lâchement en allant jusqu’à dire que « les couettes et les jupes »… hé ben « j’aime beaucoup »

Papa Loup est alors contraint de laisser Petit Ours lui faire des couettes. .jpg

MES COMMENTAIRES

Cet  album vise à déconstruire et ridiculiser les conventions sociales sans s’interroger si ces conventions sociales sont bénéfiques ou non.  En particulier, dans le cas de jeunes enfants (0 à 3 ans) auxquels cet album est destiné et qui ont besoin de repères  pour se construire, il paraît étonnant de leur mettre dans la tête que l’on peut faire ce que l’on veut.

On peut aussi s’interroger de l’impact de ce livre sur les enfants (fragiles par définition) et sur leur « identité sexuelle » puisque finalement les garçons peuvent s’habiller en fille.

L’enfant a besoin de stabilité, et en particulier de parents qui savent où ils vont, pour grandir en étant rassuré. C’est pourquoi il est recommandé aux parents de ne pas se disputer ou de ne pas se contredire entre eux devant les enfants, mais d’en parler calmement sans les enfants. Or, Maman Ours s’oppose à Papa Our devant Petit ours.

Cet album justifie en outre les caprices puisque Papa Ours finit par céder. En outre il cède par lâcheté devant le grand méchant loup menaçant. C’est donc une personne extérieure à la famille Ours (et réputé comme étant un personnage dont il faut se méfier) qui vient contraindre Papa Ours à laisser Petit Ours suivre ses désirs comme il l’entend.

Les études de genre et de déconstruction de stéréotype sont sûrement très intéressantes, mais on peut s’interroger sur la pertinence de montrer un tel livre à des enfants de maternelle…

Sans parler de la remise en cause de l’autorité et de l’unité de la famille, cet album soit disant anti-sexiste, en vient non pas à promouvoir la complémentarité des sexes, mais à l’indifférenciation des sexes.  De quoi semer le trouble chez des enfants en particulier de 0 à 3 ans.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.