Ephéméride bretonne du 25 Janvier

 

  • 1515 : Sacre du Roi François I°, qui règnera 32 ans sur la France.
  • 1799 : Enorme séisme entre Machecoul et Bouin, l’intensité est estimée d’après les témoignages aux alentours de 7.5

Par forte marée et pleine lune, la terre tremble à Machecoul et Bouin, la secousse est ressentie jusqu’à Josselin, dans la Sarthe et les Deux-Sèvres, jusqu’au sud de la Vendée. Un  bruit « comme une forte bordée de canons » suivi d’un grondement qui se prolonge, le vent soufflant en tempête causent l’effroi dans la population. A Machecoul comme à Bouin, les destructions sont grandes. Le chroniqueur de Bouin relate : « Il nous a semblé pour un instant être englouti sous les débris de nos demeures ; plusieurs murs et maisons sont tombés ; la flèche du clocher, tout en pierre de taille, construite à siment est sur le point de tomber, ainsi que plusieurs maisons … ». A Machecoul, secouée par deux secousses de 5 à 6 secondes de nombreuses maisons sont renversées mais on ne déplore pas de victime humaine. A Nantes on signale la chute de vieilles maçonneries et de quelques cheminées tout en remarquant que la secousse fut plus violente que celle de l’année précédente … A Bouin, les répliques des 5 et 6 février causent de nouvelles destructions.

Saint breton du jour : Saint Konhouarn (vieux breton con, « guerrier ; chef », et hoiarn, « fer », symbolisant l’épée), moine compagnon de Saint Konwoion au 9e siècle à l’abbaye St-Sauveur de Redon. Compagnon de Konion, il était également moine de l’abbaye Saint-Sauveur de Redon (35) au IXe siècle. Son nom est attesté dans une charte historique de 859 sous la graphie Conhoiarn. Selon la légende, il aurait eu la révélation de sa mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.