La coopération industrielle contre les algues vertes

Si l’on peut regretter l’actuelle chrématistique commerciale qui ravage l’économie française et catalyse l’individualisme économique et social, on ne peut que féliciter l’entraide industrielle et remarquer que l’union entre les entreprises au sein d’un projet commun donne d’excellents résultats écologiques, économiques et sociaux.

Cinq partenaires industriels bretons, tous spécialisés dans la valorisation des algues, viennent de lancer avec l’Université de Bretagne Sud et le CNRS de Mulhouse un groupement baptisé Ulvans, destiné à développer les filières de valorisation des algues vertes.

Les cinq industriels sont les suivants : Olmix (nutrition, santé animale et végétale), PRP (fertilisants), Melspring (éliciteurs), Amadeite (santé animale), et Agrival (valorisation des coproduits végétaux). Ulvans a pour objectif de collecter les algues vertes, les transformer en produits naturels et les commercialiser, pour une utilisation dans l’agriculture. « Le projet va permettre la mise au point de chacune des phases de traitement de 15 000 tonnes d’algues vertes afin de valider la faisabilité du procédé ainsi que le développement des produits finaux innovants » ont expliqué les partenaires.

In fine, l’objectif est de traiter plus de 60 000 tonnes d’algues à l’année.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.