La Fraternité républicaine… Une hypocrisie notoire !

Liberté, Egalité, Fraternité ou la MortIl n’est pas un jour où les ardents républicains ne répètent leur devise, terminant par cet idéal de « Fraternité ». Or, il suffit d’une courte lecture de l’actualité pour se rendre compte que cet idéal, louable au demeurant, n’est qu’une ineptie sans nom dans les faits, leur fraternité n’allant qu’à ceux que le « Politiquement Correct » autorise. Ainsi, même au sein de l’Assemblée Nationale, censée représenter ce Législateur quasi-divin cher à Rousseau, les députés s’assoient sur cet idéal de fraternité, fier d’exécrer et de déverser leur fiel sur leurs collègues d’un autre parti.

Les propos du député EELV Christophe Cavard sont édifiants :

« Je fais en sorte de les [Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard, NDLR] croiser le moins possible, je passe par le petit escalier parce que je sais que eux prennent l’ascenseur. » (1)

Ainsi, au delà de cette piteuse mascarade d’une fraternité à géométrie variable, faut il encore une fois se poser la pertinence d’un système guère  représentatif de l’ensemble des français qui, sous couvert de louables idéaux, tirent la morale et la communauté française vers le bas, la bassesse et la petitesse sociale. Espérons que les français, à force de voir leurs représentants se confondre en contre-exemples notoires, continuent de remettre en cause ce système républicain et se posent les judicieuses questions qui, nous l’espérons, les mèneront à l’idée royale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.