7 janvier 1499 : Mariage de Louis XII et d’Anne de Bretagne

D’abord mariée à Charles VIII, une clause du contrat de mariage et du traité conclu avec les États de Bretagne, en 1491, stipulait expréssemment que, s’il arrivait malheur au roi, Anne devait épouser son successeur (et que, sinon, le Duché échappait à la France…).

Cela tombait bien pour Anne de Bretagne et Louis XII, qui éprouvaient une ancienne inclination l’un pour l’autre…. Cette politique d’union matrimoniale, qui s’étendit sur une quarantaine d’années, aboutira à la réunion définitive de la Bretagne à la France le 13 Août 1532 ( la duchesse Anne de Bretagne épousa d’abord le roi de France Charles VIII ; veuve, elle se remaria avec son successeur Louis XII dont elle eut une fille, Claude de France; laquelle épousa François Ier……)
 

Ci dessous, les armes de Louis XII (fleurs de lys de France) et d’Anne de Bretagne (hermine de Bretagne) :

LOUIS XII ET ANNE DE BRETAGNE.JPG

 

Proche de la belette, l’hermine est un petit mammifère brun l’été, et blanc avec le bout de la queue noir l’hiver. Elle était essentiellement importée d’Arménie et portait le nom latin de mus armenia: le rat (ou la souris) d’Arménie. En ancien français, ermin désignait aussi bien l’arménien que l’hermine.

Ce qu’on appelle communément hermine se nomme en fait une moucheture d’hermine en héraldique. C’est la représentation de la queue de l’hermine accrochée par trois barrettes mises en croix sur des peaux cousues bout à bout. On se servait autrefois des peaux fraîches pour orner les écus, amortir les chocs et protéger contre les flèches enflammées. Les mouchetures d’hermine font leur apparition à la cour ducale de Bretagne en 1213 à l’occasion du mariage de Pierre de Dreux avec Alix de Bretagne. L’hermine-plain (des mouchetures d’hermine qui tapissent un fond blanc) sera l’emblème des ducs bretons de Jean III jusqu’à la réunion à la France.
 
L’hermine est au duc de Bretagne ce que la fleur de lis est au roi de France. En breton, on écrit: an erminig ( la petite hermine: « ig » est un diminutif ). Au Moyen Âge, le lis et l’hermine sont des symboles de pureté : le lis parce qu’il est associé à la Vierge, et l’hermine pour la blancheur de sa fourrure.
 
La légende veut que la duchesse Anne se promenait en forêt et qu’elle aperçut une hermine pourchassée qui préféra attendre ses poursuivants plutôt que de salir sa blanche fourrure dans la boue. La duchesse demanda grâce pour l’animal, et décida d’en faire son emblème. De là viendrait la devise des Ducs de Bretagne, qui remonterait à Jean IV, l’arrière grand-père d’Anne : « Melius mori quam feodari »,  » Kentoc’h mervel eget bezañ saotret « ,  » Plutôt la mort que la souillure « .

96uxn2ky.jpg

Une réflexion sur “7 janvier 1499 : Mariage de Louis XII et d’Anne de Bretagne

  • 7 janvier 2013 à 19 h 22 min
    Permalien

    C’est très intéressant ! nous vivons dans cette région, nous savons que notre drapeau possède 11 hermines mais qui connaît vraiment l’histoire de ces hermines sur notre drapeau breton ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.